Histoire de la patisserie

Fool’s Gold Loaf ou le sandwhich du King

Connaissez vous le sandwich le plus gras du monde ? Je ne pense pas sauf si vous êtes américain ou un très grand fan d’Elvis Presley. Et si vous ne connaissez pas le King, c’est que vous venez d’une autre planète ou que vous êtes un jeune fan de Justin Bieber ou autre Miley Cyrus qui s’est perdu sur cette page.

Le King, on le connait principalement pour sa musique (graaannnde musique), mais peu pour son rapport à la nourriture. Après son début de carrière fulgurant, ses mythiques chansons, son déhanché à faire tomber les petites culottes et ses passages télé censurés, Elvis a peu à peu sombré et notamment dans la « bouffe ».

Il est quand même passé de ca :

telechargement

A ca :

1280x720-lnx

Histoire du Fool’s Gold :

Le 1er février 1976, en pleine nuit, Elvis, fut pris d’un désir soudain, comme une envie de faire caca, d’un certain sandwich dont il avait entendu parler et déjà goûté : Le Fool’s Gold Loaf. Mais qu’est ce donc ? Un sandwich composé d’une miche de pain beurré avec beurre de cacahuète, gelée de myrtille et du bacon grillé, rien que ca !. Elvis décida donc de prendre son jet privé (oui, monsieur a son jet), le « Lisa Marie »(nom donné en l’honneur de sa fille) et de faire route de Graceland, sa somptueuse demeure privée, jusqu’à Denvers, lieu de création du Fool’s Gold où ils ont passé commande par téléphone. Il emmena deux amis avec lui et ils arrivèrent à 1h40 à l’aéroport, accueilli par les propriétaires du restaurant, Cindy et Buck Scott, ainsi que leur chef, Nick Andurlakis qui les attendaient avec leur réservation. Joint par les pilotes, tout ce beau monde s’empiffra des 22 sandwichs commandés (30 selon wikipédia) !!! Ils les mangèrent en 3 heures accompagné de Perrier et de champagne sans bouger de l’avion. Pour comprendre le petit effet de l’histoire, vous avez besoin d’une petite précision : chaque sandwich fait 8000 calories. Oui oui, 8000 calories. Donc à peu près 32 Big Mac ou 42 croissants ou encore 116 barres kinder. En gros, il est pour 8 à 10 personnes normales, ou 1 seul Elvis. Il porte bien son nom « d’or des fous ».

Vous comprenez mieux le choc des 22 sandwichs pour 6 personnes et la naissance de la légende.Cette histoire inspira plusieurs livres de cuisine sur l’amour que portait Elvis à la nourriture et augmenta le prix du sandwich de 49,95$ à 65$.

Recette :

Margarine

1 pain blanc entier

450g de tranches de bacon

1 pot de beurre de cacahuètes crémeux

1 pot de gelée de raisin (la recette originale était avec de la gelée de myrtille)

Méthode :

– Préchauffez le four à 180°C

– Étalez de la margarine sur tout le pain et le faire griller

– Faire revenir le bacon dans de l’huile

– Sortir le pain qui a grillé 15min, le trancher et évider l’intérieur

– Étalez le beurre de cacahuète d’un coté et la gelée de l’autre

– Mettre le bacon sur un des coté, refermez et dégustez

Et si vous n’avez pas compris, un petit extrait du film « Et (beaucoup) plus si affinités » avec Daniel Radcliffe (miam aussi), désolé dans la langue de Shakespeare

 

Le restaurant à aujourd’hui fermé, mais l’ancien chef Nick a ouvert son propre restaurant, le « Nick Café » où il refait la recette. La confiture de myrtille originale de Dickinson n’étant plus produite, il en utilise une autre. D’ailleurs une guerre est déclarée entre les anciens propriétaires et leur cuisinier pour déterminer qui est à l’origine de la recette.

Attention : « The Peanut Butter and Co », célèbre entreprise de beurre de cacahuètes aux USA, une institution genre nutella pour nous, a surfé sur la légende d’Elvis et son amour de la cuisine et à sorti un livre de cuisine où ils font référence au sandwich. Mais ils l’associent au beurre de cacahuètes, à la banane et au bacon : BIG erreur ! Il le nomme le « Elvis sandwich » ou sur d’autres sites le « Filipino Sandwich », mais ce n’est pas la recette originale. Donc ne pas confondre !!!

En tout cas, si l’article vous a plu, vous pourrez en voir plus dans le documentaire « The burger and the King ». Et merci, j’ai pris plaisir à taper ces quelques mots tout en écoutant des classiques du King. Bon, je vais mangez….. une salade je crois car j’ai pris du poids rien qu’en l’écrivant.

eating bunny animals baby rabbit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s